VALPENA

éVALuation des activités de PÊche au regard des Nouvelles Activités

Contexte

Jusqu’à récemment, la filière Pêche professionnelle ne disposait pas de bases de données fiables lui permettant de défendre les intérêts des pêcheurs face à des projets impactant leurs activités (développement de parcs éoliens, extraction de granulats, zones de clapage en mer…), ou pouvant servir d’outils d’aide à la prise de décision dans la gestion de l’activité de pêche. Or la multiplication de projets entraînant un partage de l’espace marin (aires marines protégées, sites d’éoliennes…) a rendu nécessaire l’existence de telles bases de données. Etablir un  « diagnostic pêche » robuste est désormais indispensable.

Partant de ce constat, et à la demande du Comité Régional des Pêches des Pays de la Loire (COREPEM), le laboratoire du CNRS GéoLittomer (Université de Nantes) a développé en 2010 un outil visant à décrire et évaluer les activités de pêche. Cet outil repose sur des enquêtes réalisées auprès des pêcheurs professionnels et sur une cartographie de leurs activités selon le type de navire, l’engin de pêche utilisé, l’espèce ciblée… C’est ainsi qu’est né le projet VALPENA, auquel participent le CRPMEM de Bretagne et les quatre CDPMEM bretons. Valpena contribue ainsi à valoriser les connaissances qu’ont les pêcheurs professionnels de leur territoire.

Implication du CDPMEM56

Aujourd’hui près du tiers des eaux morbihannaises est soumise à une règlementation spécifique, qu’il s’agisse de zones environnementales (sites Natura 2000 en mer), de projets liés aux énergies marines renouvelables (éoliennes entre Groix et Belle-Île, hydrolienne dans le Golfe…) ou encore de cantonnements de pêche. Ce partage de l’espace marin est potentiellement porteur de conflits d’usage et de pertes de revenus pour les professionnels de la pêche.

L’éVALuation des activités de PEche au regard des Nouvelles Activités (VALPENA) permet de fournir des données qualitatives et quantitatives limitant les risques de conflits d’usages et favorisant un juste partage de l’espace marin entre tous les acteurs.

L’activité de la flottille du Morbihan est aujourd’hui bien appréhendée. 239 navires enquêtés en 2013, 223 en 2017, soit respectivement 72 % et 85 % de la flottille (enquête 2020-2021 en cours). Ce taux de participation aux enquêtes VALPENA permet au CDPMEM 56 de disposer d’une vision pertinente de l’activité de pêche en mer de ses adhérents.

Méthodologie

L’outil VALPENA vise donc à cartographier précisément l’activité des pêcheurs professionnels. Chaque année des enquêtes sont réalisées ; elles concernent l’activité de pêche des navires de l’année précédente. L’alternance d’enquêtes exhaustives et d’enquêtes ciblées suivant un échantillonnage permet d’obtenir une vue globale de l’activité de pêche sur le territoire. Les données collectées lors d’entretiens individuels avec le patron pêcheur permet l’identification des secteurs de pêche, les engins utilisés et les espèces ciblées.

Le rendu cartographique et statistique se fait sous forme agrégée dans une maille de 3 miles de côté et ne permet pas une quelconque identification individuelle. Les données sont également envoyées aux patrons pour validation.

L’agrégation de toutes ces informations va permettre de cartographier l’activité de pêche de l’ensemble des navires morbihannais. Il est possible de réaliser des cartes d’intensité de pêche selon la saison, selon les lieux, cartographier l’activité des fileyeurs ou cartographier l’ensemble des navires ciblant le bar par exemple.

VALPENA permet donc de disposer de cartes et de bases de données fiables sur l’activité de pêche professionnelle dans le département. C’est notamment à partir de cet outil que le CDPMEM 56 défend les intérêts des professionnels dans l’ensemble des dossiers impactant leurs activités en mer.

A souligner que les données individuelles restent confidentielles et ne sont stockées qu’au niveau du Comité des Pêches. Aucune carte agrégée ne permet une quelconque identification de l’activité d’un navire en particulier.

Chaque année, la restitution des enquêtes est effectuée en deux étapes. Dans un premier temps chaque patron pêcheur reçoit une carte de synthèse de son activité annuelle. Puis un temps d’échange collectif est organisé dans chaque port du département.

Résultats et perspectives

Valpena est incontestablement un succès. Ce qui au départ en 2010 avait été souhaité par le Comité Régional des Pêches des Pays de la Loire est aujourd’hui devenu un outil d’aide à la décision et de planification incontournable à l’échelle nationale pour l’ensemble de la filière Pêche professionnelle. Ce succès a entraîné la création du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS VALPENA) en 2014 pour permettre aux différents acteurs de la pêche et aux structures partenaires de mettre en commun les connaissances issues des professionnels. L’existence du GIS a permis de mieux structurer et rationaliser les collectes d’information, l’exploitation des données, la conception des cartes… Cela a favorisé également la mise en œuvre d’actions transverses, la création d’outils communs et une meilleure valorisation scientifique des connaissances au service de l’ensemble de la filière Pêche professionnelle française.

Valpena dans la pratique

À NOTER…

Plus d’infos sur le GIS : https://valpena.univ-nantes.fr/