369 millions. C’est la somme que va recevoir la France d’ici 2020 pour mettre en œuvre la nouvelle Politique commune de la pêche (PCP) dans le cadre du FEAMP, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche. Ces 369 millions seront consacrés au développement durable de la pêche et de l’aquaculture. Une enveloppe

mots-cles: , ,

Bras financier de la nouvelle Politique Commune de la Pêche (PCP), le FEAMP –acronyme de Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche- a été adopté par le Parlement européen mercredi 16 avril, en séance plénière, par 473 voix pour, 52 contre et 40 abstentions. Le FEAMP –qui succède au FEP- aurait dû entrer

mots-cles: , ,

Le Parlement de Strasbourg s’est prononcé, mardi 10 décembre, contre l’interdiction du chalutage en eaux profondes. Un vote serré (342 voix contre 326), marqué par des divisions au sein même des groupes politiques, mais un vote acquis et qui sonne comme une reconnaissance des efforts effectués ces dernières années par la profession en faveur d’une

La PCP, qu’est-ce que c’est ? Née en 1983 d’une adaptation de la Politique agricole commune au secteur halieutique, la Politique commune de la pêche s’efforce de conjuguer l’exploitation durable des ressources halieutiques, le maintien de la biodiversité marine et l’assurance d’un revenu décent aux professionnels du secteur. L’article 39 du Traité de l’Union européenne définit

TOP