Les conditions climatiques exceptionnelles que la Bretagne a connues de mi-décembre à fin février ont gravement pénalisé les pêcheurs professionnels, de nombreux bateaux ne pouvant pas sortir en mer et la ressource se faisant plus rare. Certaines entreprises se trouvent même proches du dépôt de bilan. Les tempêtes et inondations à répétition ont également aggravé

TOP