CDPMEM 56
CDPMEM 56
CDPMEM 56

Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins du Morbihan

 

La gestion de la pêche des coquilles Saint-Jacques dans le Morbihan

 

La pêche des coquilles Saint-Jacques dans le Morbihan est une activité essentielle pour 70 navires. Depuis une dizaine d’années, une prospection est effectuée tous les ans sur les gisements principaux d’Auray-Vannes (Baie de Quiberon – zone B et Courreaux de Belle-Ile – zone A) en collaboration avec l’Ifremer. La prospection est effectuée à l’aide d’un navire professionnel équipés de 2 dragues : une avec des anneaux de 50mm pour prélever un maximum de petites coquilles et une avec des anneaux de 92mm qui correspond à la dimension autorisée pour la pêche professionnelle. Entre 15 et 20 points de prélèvement sont réalisés par zone. Toutes les coquilles sont mesurées et pesées. Cela permet de calculer une biomasse commerciale, une biomasse totale et la structure de la population en place. Les pêcheurs peuvent ainsi mettre en place sur chaque zone une gestion raisonnée (calendrier strict, horaires de pêche, caractéristiques des engins encadrées) correspondant aux estimations faites lors de ces prospections.

 

En 2013, la prospection effectuée en septembre a fait état de 857 tonnes pour la zone A et de 329 tonnes pour la zone B avec des tailles moyennes de coquilles importantes. Le stock se porte donc bien. Le caractère strict du calendrier de pêche est illustré par ce qui a été décidé pour la saison 2013/2014 : seulement 9 journées de pêche dans la zone B avec un maximum de 45 mn par jour.

 

csj

Photo: Jean Piel

Du fait du rôle majeur des conditions environnementales sur la reproduction de l’espèce, l’abondance de la ressource est rarement stable. Ainsi, pour soutenir le stock en place, le Comité Départemental des Pêches du Morbihan effectue tous les ans des semis de naissains de coquilles Saint-Jacques provenant de l’écloserie du Tinduff (Finistère-Nord). 800 000 coquilles de 1 an ont ainsi été semées à l’été 2013. Les naissains donneront des coquilles commercialisables en novembre 2015. Ce type d’opération permet de se prémunir d’éventuels problèmes de recrutement et donne ainsi aux pêcheurs une visibilité sur la ressource sur plusieurs années.

 

 

Dans ce même esprit de pêche durable et responsable, le CDPMEM56 a organisé une opération de nettoyage des deux principaux sites de coquilles Saint-Jacques à Belle-Île et en baie de Quiberon, qui étaient envahis par des étoiles de mer, une espèce prédatrice des coquilles. La prolifération des étoiles de mer était d’autant plus importante que la présence d’une toxine ASP avait contraint d’interdire la pêche à la coquille Saint-Jacques entre 2009 et 2012.
En 2013, 306 tonnes de coquilles Saint-Jacques ont été pêchées dans le Morbihan. La saison 2013/2014 a rouvert le 28 octobre ; elle durera jusqu’au 14 mai.


TOP