Covid-19:
Poursuite des aides aux entreprises de pêche
mercredi, 24 juin 2020

La Pêche professionnelle faisant partie des secteurs reconnus comme ayant été particulièrement impactés par la pandémie de coronavirus, les entreprises de pêche pourront continuer à bénéficier du Fonds de Solidarité jusqu’au 31 décembre 2020. Pour cela, elles doivent prouver qu’elle ont perdu au moins 80% de leur chiffre d’affaires pendant la période du confinement (entre le 15 mars et le 15 mai 2020) par rapport à la même période de l’année dernière.

Le Fonds de Solidarité est étendu aux entreprises comptant moins de 20 salariés (contre 10 actuellement), et réalisant un chiffre d’affaires allant jusqu’à 2 millions d’euros (contre 1 million actuellement). Les aides versées dans le cadre du Fond de Solidarité peuvent aller jusqu’à 10.000 euros, même si l’entreprise de pêche s’est vue refuser un prêt bancaire.

Les TPE (moins de 10 salariés) et les PME (moins de 250 salariés) peuvent bénéficier d’une exonération des cotisations patronales (acquittées ou reportées) durant les mois de mars à juin 2020. Par ailleurs, une aide au paiement des cotisations et contributions sociales égale à 20% de la masse salariale bénéficiant de l’exonération sera mise en place.

Quelle que soit leur taille, les entreprises de pêche pourront encore bénéficier d’une prise en charge à 100% du système de chômage partiel pour les heures non travaillées jusqu’au mois de septembre. Un réel avantage pour la pêche puisque, dans les autres secteurs, depuis le 1er juin les heures chômées au titre de l’activité partielle ne seront prises en charge qu’à 85%.

 

Vous trouverez ci-dessous le document de la Direction des Affaires Maritimes (DAM) relatif à ces aides :

Mesures de soutien aux entreprises de pêche

TOP