Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins du Morbihan

Relevé de conclusions de la Commission pêche côtière du 23 mars 2013

samedi, 23 mars 2013

La Commission s’inquiète de l’entrée en vigueur prochaine de deux mesures : le « Zéro rejet » (dans le cadre de la Politique commune de la pêche) qui pose la question du stockage et de la valorisation des produits ramenés au port mais invendables ; l’écotaxe, qui risque de renchérir le prix de vente des produits de la mer. Ces deux sujets sont suivis avec une attention particulière par le CDPMEM56.

Le quorum n’étant pas atteint, la Commission ne peut pas élire son président. Certains pêcheurs aimeraient en devenir membre, mais il n’y a actuellement aucune place disponible. Les membres actuels seront tous contactés pour confirmer leur souhait de rester dans la Commission. Les désistements seront recensés à la prochaine Commission et ouvriront éventuellement des places à de nouveaux membres.

Deux projets de licence sont discutés. Primo, une licence chalut pour la seiche en baie de Quiberon. L’argent des licences permettrait notamment de créer des sites de ponte sur capteurs dans le Golfe. L’objectif n’est pas d’interdire la pêche au filet, mais de mieux gérer la seiche en tant qu’espèce et de limiter les prises par les pêcheurs plaisanciers. Secundo, une proposition de licence chalut en baie de Quiberon, qui permettrait de limiter le nombre de bateaux qui pêchent dans la baie au nombre actuel et prouverait aux gestionnaires des zones Natura 2000 que la profession est soucieuse de la bonne gestion des espèces.

La Commission s’est penchée sur le schéma régional de développement de l’aquaculture marine (SRDAM). Ce document identifie des sites potentiels pour l’implantation de nouveaux sites aquacoles et conchylicoles, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les zones actuelles de pêche. Les membres demandent que les différentes cartes soient consultables en ligne, via un blog ou un site Internet.

Questions diverses : un dossier déposé par le CDPMEM56 concernant le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a été validée par l’axe 4 du FEP. Actuellement le Comité national des pêches mène une enquête dans la région pour avoir une meilleure connaissance de l’espèce bar. Il pourra être amené à contacter les professionnels qui ciblent cette espèce.

Tagged under:
TOP