Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins du Morbihan

Relevé de conclusions de la commission Environnement du 30 novembre 2012

vendredi, 30 novembre 2012

Thierry Joseph Jacob est élu président de la Commission et Jean-Marc Hess vice-président.
Le premier point à l’ordre du jour concerne les marines conservation zones (MCZ), ou zones marines de conservation en français, c’est-à-dire les aires marines protégées britanniques. Une étude conjointe du Comité Régional des Pêches de Bretagne et de l’organisation de producteurs Pêcheurs de Bretagne a permis de constater que 118 navires français pourraient être impactés par une éventuelle interdiction de pêche dans ces espaces. Le rapport a été remis au ministre et à la directrice des pêches pour négocier auprès de l’Union européenne la redéfinition de certaines zones.

 

La Commission se penche ensuite sur les zones Natura 2000. Le CDPMEM56 a signé un partenariat avec la Communauté de communes de Belle-Île (opérateur du site) pour apporter son expertise sur la pêche dans la zone Natura 2000 en mer de Belle-Île.
Le Comité des Pêches ne souhaite pas se porter candidat pour la zone Natura 2000 de Houat et Hoëdic. De toute façon, aucun opérateur n’a été désigné à ce jour.
Concernant le Golfe du Morbihan, les pêcheurs professionnels travaillant dans cet espace réclament que le dossier soit suivi avec attention par le CDPMEM56 pour que ne ressorte pas l’idée d’un moratoire sur la pêche à la drague dans le Golfe.
Le troisième dossier est celui du projet d’éoliennes en mer au large de Groix. 6 à 8 éoliennes devraient être installées dans les prochaines années dans le cadre du projet Winflo. Le CDPMEM56 avait proposé, en juin 2012, des zones de moindre contrainte pour les activités de pêche. Mais le nouveau cahier des charges techniques exige désormais que ces éoliennes soient ancrées dans des zones sédimentaires, or celles-ci sont très travaillées par les pêcheurs. Le Comité Départemental des pêches prévoit du coup d’étudier à l’aide de sondeurs multifaisceaux, la nature exacte des fonds dans les zones de moindre contrainte. Les résultats de cette étude seront connus en mars 2013.
Dernier point à l’ordre du jour : le SIPêche 2013. L’objectif de ce système d’information sur les activités de pêche est de créer une base de données interne aux structures de pêche afin de répondre aux nouveaux enjeux sur l’espace maritime. En effet, le CDPMEM56 est régulièrement sollicité pour savoir quelles sont les zones travaillées par la profession. Le SIPêche doit permettre de répondre ; c’est pourquoi il est essentiel que les pêcheurs répondent aux enquêtes. En 2013, la pêche à pied sera également concernée.

 

 

 

TOP